Le Groupe Indicia cité dans le quotidien Ouest- France

Le Cabinet Allain Investigations, membre du Groupe Indicia pour la région Bretagne, a été sollicité par le quotidien régional Ouest-France afin de présenter les missions et les types d’investigations des nouveaux détectives.

Il est à noter que la profession d’agent de recherches privées, plus communément appelée détective privé ou encore enquêteur privé, a subi de profondes mutations tant structurelles (évolution de la règlementation, mise en place d’un « ordre » appelé CNAPS au 1er janvier 2012…) que générationnelles (insertion de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur au sein des formations, type IFAR Institut de Formation des Agents de Recherches …).

Acteur à part entière de la procédure judiciaire (les rapports des détectives sont admissibles devant les tribunaux à titre de preuves), il est indéniable que les enquêteurs privés participeront de manière croissante aux problématiques juridiques que rencontrent tant les particuliers (enquêtes civiles) que les entreprises (fraudes, enquêtes commerciales et industrielles…).

Le Groupe Indicia dispose à ce titre des compétences et des savoir-faires nécessaires à l’évolution des « nouveaux détectives ».

Ci-dessous l’article de Ouest-France :

Le détective privé nouveau est arrivé à Rennes !

Connaissances en droit, patience et sens de l’observation sont les qualités demandées aux enquêteurs privés. Plus d’imperméable gris et de chapeau feutre. Loin des clichés de Nestor Burma et consorts, il s’appelle désormais enquêteur privé. Portrait d’un jeune homme bien dans son métier.

Portrait

« N’avoir aucun jugement de valeur, être le plus neutre possible. » Cyrille Allain, 30 ans, affiche l’allure sportive du nouveau détective privé. Sa société d’enquête privée, Allain investigations, agréée par la préfecture d’Ille-et-Vilaine, est l’une des cinq implantations régionale du Groupe Indicia, société regroupant des professionnels de l’investigation et des risques en entreprise.

Après avoir obtenu une licence de psychologie, il se forme dans une école reconnue par la profession : l’Institut de formation des agents de recherche (IFAR) situé à Montpellier. Niveau d’études requis : bac plus 2 avec quelques particularités à respecter : un casier judiciaire vierge et une moralité à toute épreuve !

Mais en quoi consiste vraiment le métier ? « On effectue des enquêtes concernant des affaires d’adultère, des problèmes sur les gardes d’enfants ou de voisinage, la recherche de personnes disparues… Ça représente un tiers de notre activité. » Et le reste ? « Les demandes d’enquêtes commerciales et financières comprenant la lutte contre le vol et la fraude, non-respect du contrat de travail et l’analyse de solvabilité sont maintenant la plus grande partie de notre travail. »

17h de planque

Dans le Groupe Indicia, un troisième volet vient s’ajouter à la panoplie de l’enquêteur : les enquêtes informatiques (recherche de preuves informatiques, lutte contre le piratage, e-réputation).

« Nous travaillons également avec les cabinets d’avocats qui nous demandent des contre-enquêtes afin d’étayer la défense de leur client. Avant d’accepter un contrat, on s’assure que la mission demandée est légale, morale et légitime, explique Cyrille. Nous ne faisons que constater les faits et apporter des preuves et des renseignements recevables par la justice. »

Loin des clichés télévisuels, l’enquêteur n’est pas armé et peut utilisateur de technologies modernes « sauf le GPS » précise Cyrille. Les écoutes téléphoniques, la pose de micro ou l’obtention d’un numéro sur liste rouge ne sont officiellement pas possibles. Les filatures se font encore à l’ancienne et les planques dans les véhicules toujours d’actualité. « Ma planque la plus longue a duré 17 h » ajoute en souriant Cyrille Allain.

50 € de l’heure pour une surveillance

Quant aux conditions financières, le professionnel fait signer un contrat de mandat qui garantit un forfait comprenant un nombre d’heures décidé conjointement entre l’enquêteur et le client. Viendront s’ajouter les frais de déplacement. Ces rémunérations financières sont à mettre en parallèle avec le temps de travail.

« Nous travaillons beaucoup en soirée et le week-end. Un peu moins pendant les vacances scolaires et les grandes périodes de congés, car les gens changent d’habitude pendant ces périodes. »

Source : Ouest-France, sélectionné par Cabinet Allain Investigations – Détective Rennes

Menu